serendipity...

image by zb
de côté

marie payen et le sumo band
de côté
2005...6...?

Paleo's diary : a song, a day
the human race

(française version)
c'est une histoire de chaîne qui commence samedi, dans la matinée... plus exactement d'événements en chaîne sur une durée assez courte : un peu plus de soixante douze heures. En réalité, cela avait commencé la veille au soir, vendredi, en visionnant un film intitulé "Scènes de ménage dans un centre commercial" (avec Woody Allen et Bette Midler - et que ce soit Woody Allen prend une certaine importance à la toute fin de ce billet). A un moment, dans le film, ils entrent dans un cinéma voir "Salaam Bombay". La chaîne des événements fortuits peut donc commencer. Le lendemain.

Samedi, 10h00, au téléphone avec une amie.
-Dis donc tu n'aurais pas "Salaam Bombay" sur dvd. J'ai très envie de le voir.
- oui... oui j'ai...
- je peux passer le chercher, pour ce soir ?
- oui bien sûr... ah oui sur le dvd, il y a deux autres enregistrements, Salaam est le 3è et dernier. M'enfin tu verras...

Samedi, 20h30.
Le générique démarre pour reprendre, afin de clore le film, un peu moins de deux heures plus tard. J'éteins machinalement le lecteur. La télé reste allumée. Je zappe pendant une bonne demi-heure sur les chaines câblées et tombe sur Inguélézi. François Dupeyron. Qui m'accroche. Je regarde

Dimanche, 02 heures. Matin.
Je vais me coucher. Quatorze heures plus tard, il pleut. J'ai fini l'épisode du podcast. Il pleut. Des trombes d'eau. Pas question de sortir. Je décide d'explorer le dvd prêté. Placé entre "4 mariages et un enterrement" et "Salaam Bombay", un épisode d'une série française "Crimes en série". Asphalte rouge. Un des visages féminins a un air de déjà vu. Et récemment. Même. Marie Payen.

Lundi, 12h45.
Je fais une recherche internet sur ce visage et ce nom surgis fortuitement par deux fois dans ma vie en si peu de temps. Trouve des éléments biographiques... mais surtout mon regard est attiré par le fait qu'il y ait une url vers un my space. Je clique... Marie Payen et le sumo band. Album "Le loup dans ma bouche" à paraître dès que... Souhaitons le.

Lundi, 21h00.
Avant de rendre le dvd à sa propriétaire, je visionne les 4 mariages où l'on entend à un moment donné la chanson "not for me", chanson que, justement, de manière très enlevée, interprète Isabelle Payen (sa soeur, je suppose) avec son quartet de jazz. Chanson qu'enfin l'on entend également, interprétée par Edward Norton dans "Everyone says I love you" de Woody Allen (qu'est ce que je vous disais ?)

(englikhtonian version)
it is a chain story which begins Saturday, in the morning… more exactly a story of events in chain, over a rather short duration: a little more than seventy two hours. Actually, that had started the day before in the evening, Friday, when seeing a film entitled “Scenes from a mall" (starring Woody Allen and Bette Midler - and the fact that it's Woody Allen, it takes a certain importance at the end of this post). At one moment, in the film, they enter a cinema to see “Salaam Bombay”. The chain of the unforeseeable occurrences can thus start. The following day.

Saturday 10 h00, on the telephone with a friend.
- Tell me... Do you have “Salaam Bombay” on dvd. I very want to see it.
- yes… yes I have…
- Can I pass to take it, for this evening ?
- yes of course… ah yes on the dvd, there are two other recordings, Salaam is the 3rd and last. But, you will see…

Saturday 20 h30.
The credits start to begin again, in order to close the film, a little less than two hours later. I switch off the reader. The TV remains on. I zap during a good half an hour on the cable and finally falls on Inguélézi. François Dupeyron. Who hangs me. So I watch it.

Sunday 02h00.
Morning. Go to sleep. Fourteen hours later, it rains. I finished the episode of the podcast. It rains. Cloudburst. Not question of going out. I decide to explore the dvd. Placed between “4 marriages and a funeral” and “Salaam Bombay”, there's an episode of a French tv serie, “Crimes in series”. Red Asphalt. One of the actresses has an air of déjà vu. Not unknown face. Recently seen, it seems. Marie Payen.

Monday 12 h45.
I do some google about this face and this name emerged fortuitously by twice in my life in a such little time. Find biographical elements… but especially my glance is attracted by the fact that there's a "my space's link. I click… Marie Payen and the sumo band. Album “the wolf in my mouth” to be released as soon as… Let's wish upon a star...

Monday 21 h00.
Before returning the dvd to its owner, I watch the 4 marriages where you could hear the song “not for me”, song that, precisely, in a very up tempo, Isabelle Payen (sister, I suppose) plays with her jazz quartet. Song that finally you can also hear, interpreted by Edward Norton in “Everyone says I love you”, a film by Woody Allen. (which is what I said to you, no ?)

marie payen et le sumo band
isabelle payen quartet

Contrast Podcast 053 : song chain

bonus
marie payen - blackbird (fab4ever)

image : "m.p.s.h.r.o.u.d" by ZB