journal du fantôme

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, 20 janvier 2020

anthologie mnesique


photo by zb

"..ain't never comin' back"
ne serait-ce que pour ré-entendre Robert Wyatt chanter 'september song'...
le vent trie l'oque unité de poids turque
le ventr y loco je suis venu et fou
un ventriloque est un illusioniste
l'inventeur d'une épave aura le droit de la fou-fouiller
mémoire, enregistrer, conserver et rappeler, encodage stockage et récupération
administrateur, boucle, calepin et tampon...
vases communicants et rhizomes cascadeurs
han - han
"allez cherche pas..."


Les Mémoires d'un Ventriloque (Chansons 1981 / 2018) by Pascal Comelade

mardi, 14 janvier 2020

the sun is setting on the world


photo by zb

"Chronique populaire, miroir de la réalité quotidienne, ces chansons expriment souvent à mots plus ou moins couverts le refus sinon la rébellion : la chanson du peuple affirme l'existence d'une culture et plébéienne et nationale face au charme doucereux d'une musique "décente" empruntée; comme les dynasties régnantes, à l'étranger.
Dans ces conditions, rien d'étonnant à ce que l'idéologie dominante se soit efforcée d'occulter et de dénaturer cet art ; de présenter les couches populaires comme uniquement formées de "mauvais garçons" et de "fumeurs de haschich", d'entendre dans les chansons des hymnes à la marginalité sociale, voire la délinquance, d'amalgamer formes musicales et contenu des chansons. Et pendant longtemps cet ostracisme demeurera : le succès des disques de musique populaire, la force créatrice des musiciens ne parviendront pas à briser le mur du silence et du mépris"(...)

Tatiana Yannopoulos, notes de pochette,
Grèce - Hommage à Tsitsanis- Ocora 558632.

"(e.nglikhtonian v.ersion)"
"Folk chronicles, reflections on daily life, these songs often express unacceptance or even outright rebellion in more or less veiled terms. In this way, the songs of the people affirmed the existence of a culture which was both native and common origin, as opposed to the suave charm of the proper official music which, like the running dynasties, was imported. Under such conditons,it was not in the least surprising that the dominant ideology attempted to overshadow and denature this art from, trying to present the ordinary people as a group of "bad boys" and "haschich smokers", interpreting the songs as glorification of socially marginal behavior, even delinquence, and associationg the musical forms with the lyrics.
This ostracism remained over a long period during which neither the success of records of popular music nor the creative force of its musicians proved capable of breaching the wall of silence and disdain(...)
Tatiana Yannopoulos, liner notes from
Grece Hommage à Tsitsanis - Ocora 558632


The Sun is Setting on the World by Various Artists
(bandcamp)

lundi, 13 janvier 2020

wishing it could cure the scars


photo by zb

Lucy Gooch a écrit dans un tweet : "Voici un avant-goût de 'rushing', mon EP à paraître. C’est une sorte de berceuse moderne pour les accablés. J'espère que cela pourrait trouver un écho chez certains d'entre vous". C'est tout à fait ça. Cette musique qui nous calme, nous apaise et nous console, est un baume pour nos âmes éreintées...

"(e.nglikhtonian v.ersion)"
 Lucy Gooch wrote in a tweet: "Here’s a taster of opening song ‘Rushing’ from my upcoming ep. It’s a kind of modern lullaby for the overwhelmed. I hope that it might resonate with some of you." That's quite right. This music, her music, which calms us, soothes us and consoles us, is a balm for our exhausted souls.


Rushing by Lucy Gooch
(website)

- page 1 de 44